Le jour où je suis entré en lutte pour la Petite Ceinture

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Chers Amis,

Le 6 janvier 1993, l’Association pour la Sauvegarde de la Petite Ceinture et de son Réseau Ferré était créée par quelques citoyens particulièrement émus par l’avidité à peine masquée des promoteurs et élus locaux envers cette Petite Ceinture dont on voulait déjà à tout prix taire le potentiel « transport ». J’avais moins de 30 ans à cette époque et j’étais convaincu que la République française pouvait faire éclore des projets intelligents, pertinents, non partisans et profitables pour l’intérêt général. Ce jour là, je plongeais dans l’univers associatif avec la ferme intention d’atteindre les objectifs que nous nous étions fixés.

Depuis, mon action associative, j’ai décidé de la mettre au service des Franciliens et des Franciliennes et c’est pour cela que je tenais à partager avec vous ce moment important de mon engagement à :

  • faire connaître, défendre, promouvoir et participer à la sauvegarde du réseau ferré de la Petite Ceinture de Paris ;
  • préconiser sa réhabilitation au profit d’un système de transport collectif ferroviaire compatible avec le réseau ferré régional, adapté et respectueux de son environnement ;
  • défendre l’environnement, le cadre, la qualité de vie, le patrimoine architectural public et privé, les espaces verts, les écosystèmes, la culture de Paris et de ses arrondissements sur le parcours de la voie ferrée de Petite Ceinture ;
  • développer par tous moyens l’information et la connaissance concernant de la Petite Ceinture de Paris, son histoire, son environnement et son utilisation future.

Ce plaidoyer intervient alors que chacun d’entre vous peut apporter sa pierre à l’édifice, comme nous le faisons avec l’ASPCRF depuis plus de 20 ans !

Je compte sur vous et je vous invite sans plus attendre à nous rejoindre dans notre action.

Bien amicalement,
Didier DARTOIS
Trésorier et membre fondateur de l’ASPCRF.