La mise en place du tramway sur les boulevards des Maréchaux au Sud de Paris entraine-t’elle l’abandon de la section Rive Gauche de la Petite Ceinture ferroviaire ?

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Lancé en 1995 par la Ville de Paris, le projet de tramway en Rocade Sud de Paris (13e, 14e et 15e arrondissement) aura suscité des débats très vifs quant au site de son implantation : Petite Ceinture ferroviaire ou boulevard des Maréchaux. Il serait long de développer ici l’histoire complexe de ce projet que nous avons évoqué régulièrement depuis sa genèse, mais rappelons que, dès 1995, l’Association pour la Sauvegarde de la Petite Ceinture de Paris et de son Réseau Ferré a défendu la solution visant à utiliser la Petite Ceinture ferroviaire. Les performances en terme de transport étaient en effet nettement en faveur de cette solution, que ce soit au niveau de la vitesse commerciale (28 km/h contre 15 à 20 km/h), du nombre de voyageurs transportés ( 17000/heure contre un maximum de 10 000/h) et de coût (270 millions d’euros HT contre 320 millions d’euros HT, aux conditions économiques de janvier 1996). Toutefois, un consensus entre la Ville, l’État et la Région Île de France a privilégié, dès 2000, le site du boulevard des Maréchaux. Les décideurs ont privilégié un projet d’aménagement urbain (requalification urbaine des boulevards des Maréchaux) au détriment d’un projet de transport ferroviaire de grande capacité à vocation régionale, dont le besoin ne fera que croître dans les années à venir. Soumis à enquête publique entre le 25 février et le 5 avril 2003, le projet "Tramway Maréchaux Sud" a finalement reçu, le 11 juin 2003, un "avis favorable" de la commission d’enquête, assorti toutefois d’un certain nombre de réserves. Les travaux ont commencé dès le 14 juillet 2003. Le chantier est désormais lancé et la mise en service de la ligne est actuellement prévue pour le second semestre 2006.

La réalisation de ce tramway sur le boulevard des Maréchaux ne signifie en aucun cas l’abandon de la Petite Ceinture ferroviaire au Sud de Paris. En effet, la ligne en cours de réalisation sur les boulevards constitue une opération d’aménagement urbain avec un fort impact local, mais ne répond pas à la demande de transport ferré régional de grande capacité. Ainsi, Il est fort probable que la ligne "Tramway Maréchaux Sud" connaîtra, très rapidement après son ouverture, un succès tel que les rames de tramway seront surchargées aux heures de pointe. La mise en place d’une autre ligne de transport de rocade assurant un service express pour des déplacements à moyenne et longue distance, alors que le TMS assurera des déplacements à courte et moyenne distance s’avèrera alors nécessaire. De la même manière que la ligne 4 du métro complète la ligne de bus 38, une ligne de tramway express roulant sur la Petite Ceinture ferroviaire pourra compléter la ligne TMS roulant sur les boulevards des Maréchaux.

Ainsi, nous considérons qu’il est indispensable de préserver l’infrastructure ferroviaire de la Petite Ceinture Rive Gauche, notamment pour le prolongement de la ligne T2, et demandons en conséquence l’abandon des projets de promenade plantée (coulée verte) réversible envisagés dans une partie du 15e arrondissement qui obéreraient la réactivation d’un transport urbain de voyageurs sur la ligne. Contrairement à certains partisans de la coulée verte qui mettent en avant ce projet afin d’exclure toute possibilité de réutilisation ferroviaire de la ligne, nous sommes favorables à la coexistence d’un transport urbain de voyageurs et d’aménagements d’espaces verts publics ou d’espaces offerts aux circulations douces.

Les données évoquées ci-dessus sont issues de l’étude « Création d’une ligne de tramway en rocade sud de Paris » réalisées par la Direction des Investissements du Syndicat des Transports d’Île de France (note 1235C, février 2000) et téléchargeable au formzat PDF sur ce site.