Voyage sur la Petite Ceinture en octobre 1976

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Le samedi 2 octobre 1976, le Cercle Ouest-Parisien d’Études Ferroviaires (COPEF) organisa deux voyages spéciaux partant respectivement de l’embranchement de Paris-Bestiaux et de la gare de l’Avenue Foch.

Le matériel utilisé pour la partie du voyage réalisée sur la Petite Ceinture fut une rame automotrice diesel appelée Rame à Grand Parcours (RGP ou X 2700). La RGP mise en service fut un exemplaire de celles qui assuraient la Flèche d’Argent (liaison Paris Nord - Le Touquet Aéroport).

Cliché : Emmanuel Tubacher tous droits réservés.
A la station Avenue Foch.

Nous vous proposons des images du voyage partant de la gare de l’Avenue Foch. À partir de cette gare, le train emprunta la ligne d’Auteuil vers le Nord puis rejoignit la Petite Ceinture par l’embranchement de Courcelles. Cet embranchement, utilisé aujourd’hui par le RER C, s’étendait du Boulevard Péreire à la Porte de Clichy.

Cliché : Emmanuel Tubacher tous droits réservés.
Le train à quai de l’ancienne station Avenue de Saint-Ouen. A droite, le colonnade en fonte qui supporte la rue Leibniz.


Cliché : Emmanuel Tubacher tous droits réservés.
Le train va bientôt repartir pour s’engager dans le long tunnel de la rue Belliard. Au fond, le bâtiment de la station.

Le train parcouru alors la Petite Ceinture Nord. Des arrêts furent réalisées dans les anciennes stations Avenue de Saint-Ouen et Ornano (porte de Clignancourt).

Cliché : Emmanuel Tubacher tous droits réservés.
Le train à quai de l’ancienne station Ornano (Porte de Clignancourt).


Cliché : Emmanuel Tubacher tous droits réservés.
Le train va bientôt repartir vers l’Est.

Sur la Petite Ceinture Est, le train effectua un détour par la gare de Paris-Bestiaux. Cette gare, située Porte de Pantin à côté de la Grande Halle dans l’enceinte des abattoirs de la Villette, est aujourd’hui remplacée par le Parc de la Villette.

Cliché : Emmanuel Tubacher tous droits réservés.
Le propriétaire de ces photos pose fièrement devant la rame, pendant l’arrêt en gare de Paris-Bestiaux. Au fond, le boulevard Sérurier.

Elle était reliée à la Petite Ceinture par un double embranchement qui était situé près du parc des Buttes-Chaumont, entre les rues Petit et Manin.

Au départ de la gare de Paris-Bestiaux, le train descendit vers le Sud jusqu’à la hauteur de la porte de Charenton, puis emprunta le raccordement Est menant de la Petite Ceinture aux voies de la gare de Lyon.

Après une halte Gare de Lyon, le train rejoignit la Petite Ceinture à nouveau à hauteur de la Porte de Charenton, mais cette fois par le raccordement Ouest. Puis, après avoir traversé la Seine au pont National, il parcouru la Petite Ceinture Sud jusqu’à la Seine (Grenelle).

Cliché : Emmanuel Tubacher tous droits réservés.
Parcourant la Petite Ceinture Rive Gauche, la rame s’est arrêtée dans la tranchée du Parc Montsouris.

Arrivé à hauteur de la gare marchandises de Grenelle, aujourd’hui remplacée par les bâtiments du siège de France Télévision et de l’Hôpital Européen Georges Pompidou, il emprunta la section de l’actuelle ligne C du RER jusqu’à la gare des Invalides.

Cliché : Bernard Chatreau tous droits réservés.
Passant par la gare marchandises de Grenelle, la rame croise quelques rames de métro garées là en attendant de rejoindre le dépôt de la ligne 12 par la Petite Ceinture.


Cliché : Bernard Chatreau tous droits réservés.
D’autres rames garées en gare de Grenelle-marchandises.

Arrivée à la gare des Invalides, les voyageurs changèrent de train pour monter dans une rame automotrice électrique dite « Standard ». Cette rame partit de la gare des Invalides en direction de la gare d’Issy-Plaine (aujourd’hui Issy-Val de Seine) à la hauteur de laquelle elle rejoignit la ligne des Coteaux (l’actuelle ligne de tramway T2) jusqu’à Puteaux. Quittant cette ligne, la rame rejoignit la gare Saint-Lazare où le voyage se termina.