Vélo-rail, train de découverte et draisine à légumes au menu du Conseil de Paris

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

La Petite Ceinture ferroviaire était au menu de la séance du Conseil de Paris des 29, 30 et 31 mars au travers de plusieurs projets de délibération qui s’inscrivent tous dans le protocole-cadre signé en juin 2015 par la SNCF et la Ville de Paris. Dans cet article, nous revenons sur le traitement de ces projets de délibération.

Armes de la Ville de Paris

 L’approbation d’un amendement au projet de délibération « 2016 DU 62 »

L’article, paru lundi 4 avril 2016 dans l’édition parisienne du quotidien « 20 Minutes » , fait référence au combat mené au Conseil de Paris par le groupe Communiste - Front de Gauche en faveur de la préservation de la vocation ferroviaire de la Petite Ceinture.

Ce groupe, qui défend cette vocation depuis plusieurs années, s’est illustré lors de la séance du Conseil de Paris des 29, 30 et 31 mars en proposant un amendement à la délibération « 2016 DEVE 62 DU ». Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, de Didier le Reste et des élu-e-s du groupe Communiste Front de Gauche, la délibération est amendée comme suit :
« Est ajouté l’article 2 : Cette superposition tiendra compte du projet de la Ville de Paris de maintenir des activités ferroviaires sur le site de la petite ceinture, avec par exemple le développement d’un projet de vélo-rail, de draisines, le développement d’un circuit de trains de la découverte. Le suivi de son expérimentation et de sa mise en place sera notifié sur l’ensemble des délibérations ayant un rapport avec le projet d’aménagement de la Petite Ceinture. »

Concrètement, les projets d’un train de découverte, d’un vélo-rail et de draisines à légumes sont inclus dans le plan-programme qui sera déployé dans le cadre du protocole-cadre signé par la SNCF et la Ville de Paris en juin 2015.

Cet amendement a été approuvé.

Le vote de cet amendement entraîne le lancement d’une étude sur les « prestations techniques pour les usages liés au rail qui pourraient trouver leur place sur certaines parties de la petite Ceinture : vélo-rail ou autre mode de déplacements sur les voies, faisabilité de parcours exceptionnel d’un train de découverte, mise en place de matériels SNCF à certains endroits pour des usages définis dans la suite du projet (fixes ou mobiles), etc. Cette étude pourra servir notamment à envisager les formes de mobilité et de traversée des tunnels, en particulier les tunnels longs ou très longs qu’il est difficile de faire traverser par des piétons. » [1]

2016 DEVE 62 DU
Projet de délibération présenté au Conseil de Paris des 29, 30 et 31 mars 2016, avant ajout d’un second article sur proposition du groupes Communiste-Front de Gauche.


Présentation du plan-programme. Calendrier opérationnel 2016
Source : Ville de Paris. Avril 2016. Voir ici également.

 Le report du projet de délibération « 2016 DU 63 »

Par ailleurs, l’examen d’un second projet de délibération concernant la Petite Ceinture, le projet de délibération « 2016 DEVE 63 DU », a été reporté à la séance du Conseil de Paris des mardi 17, mercredi 18 et jeudi 19 mai 2016, à la demande des élu-e-s du groupe Communiste-Front de Gauche et des élu-es du groupe écologiste de Paris.

Le quotidien « Le Parisien », dans son édition du 20 mars 2016, explique les raisons de ce report de la manière suivante :

« Les débats sur la Petite Ceinture, l’ancienne rocade ferroviaire de Paris, en partie désaffectée, s’annonçaient tendus au Conseil de Paris des 28, 29 et 30 mars. Les communistes menaçaient de ne pas voter le projet de délibération donnant à la maire la possibilité de prendre des décisions relatives aux travaux sans obligation de les soumettre à l’assemblée municipale.

Les écologistes, de leur côté, pointaient des problèmes de calendrier. “Le vote devait avoir lieu quelques jours seulement après une réunion du comité de pilotage sur la programmation prévue ce jeudi. Ce qui ne nous laissait pas suffisamment de temps pour présenter des vœux. Nous ne voulions pas donner de blanc-seing à la maire de Paris”, explique David Belliard, le coprésident du groupe écologiste. »

2016 DEVE 63 DU
Délibération dont l’examen, initialement prévue à la séance du Conseil de Paris des 29, 30 et 31 mars 2016, a été reportée à celle du mois de mai.

 Le vote du projet de délibération « 2016 DEVE 1 G »

Enfin, un troisième projet de délibération, approuvé, vise à attribuer des subventions et à renouveler les conventions concernant les chantiers d’insertion qui entretiennent la Petite Ceinture ferroviaire depuis 2006 pour le compte de la SNCF, dans le cadre du protocole-cadre de juin 2015.

2016 DEVE 1 G
Délibération du Conseil de Paris des 29, 30 et 31 mars 2016.

 La position de notre Association

Notre Association se félicite de la proposition par le groupe Communiste - Front de Gauche de l’amendement au projet de délibération « 2016 DU 62 » et de l’approbation par le Conseil de Paris de cet amendement.

Tout d’abord, il lève le doute sur la notion de « réversibilité » des aménagements envisageables dans le cadre de ce protocole :

  • Réversibilité seulement à l’expiration de ce protocole, c’est à dire en 2025,
  • Ou permanente durant toute sa durée, c’est à dire à partir de maintenant.

Grâce à cet amendement, la seconde option est confirmée.

En outre, les projets de circulation ferroviaire cités dans cet amendement permettent de maintenir en conditions opérationnelles au moins l’une des deux voies de la Petite Ceinture, ce qui peut être utile en cas de crue exceptionnelle de la Seine, ou autre catastrophe provoquant l’interruption pendant des semaines du trafic sur des lignes de Métro ou de RER traversant le centre de Paris, au moins pour faire circuler des trains de secours.

Enfin, ces projets s’appuient sur des propositions déposées dans le cadre du budget participatif en 2014 et 2015 :

Dans ce contexte, notre Association travaille actuellement à l’approfondissement du projet de train de découverte. Nous vous tiendrons informés prochainement de l’avancement de ce projet et reviendrons à cette occasion sur ses qualités en ce qui concerne la découverte par le grand public de la Petite Ceinture.