Station La Rapée-Bercy

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Plan du quartier de la station La Rapée-Bercy vers 1910

Adresse : 5 boulevard Poniatowski, 75012.

Située près de la porte de Charenton, cette station permet la correspondance entre les trains du service circulaire de la Petite Ceinture et ceux des lignes de banlieue de la gare de Paris-Lyon.

La station de la Petite Ceinture est située boulevard Poniatowski. La station des lignes de banlieue de la gare de Paris-Lyon est située rue de Charenton. Le bâtiment de cette dernières station existe toujours. Il est aujourd’hui occupé par un club d’arts martiaux.

Un train de la Petite Ceinture à la hauteur de la porte de Charenton.
Un train circulaire passe sous la rue de Charenton en direction de la station La Rapée-Bercy.


Un long train de marchandises quitte le triage de Bercy le 7 juin 1921 en empruntant la Petite Ceinture Est
Le train s’apprête à passer sous la rue de Charenton. Vue prise en direction de la Seine. La locomotive appartient à la série 14 à 16. Collection Ken Nunn.


Cheminots du Chemin de fer de Ceinture mobilisés en octobre 1910 à La Rapée-Bercy
L’image date de la grève des Cheminots qui eut lieu en octobre 1910. Sur la gauche, le quai intérieur de la station de voyageurs. Derrière les cheminots stationne une locomotive à vapeur Ceinture série 1 à 7.

Au début des années 1900, les responsables du chemin de fer de Petite Ceinture entreprennent les derniers travaux de modernisation des trains et des stations du service métropolitain de voyageurs, avant que la fréquentation de celui-ci ne s’effondre définitivement sous le coup de la concurrence du Métro concédé à titre municipal.

Concernant les stations, l’architecte Edmond Delaire se voit confier la mission de moderniser les installations les plus modestes de la Petite Ceinture Rive Droite. En 1907, les stations de La Rapée-Bercy et de la Rue Claude Decaen, situées dans le 12e arrondissement, sont reconstruites, tandis que la halte d’Est-Ceinture, dans le 19e arrondissement, se voit dotée d’une annexe rue d’Aubervilliers. Edmond Delaire adopte alors le ciment armé pour la structure et la décoration de ces constructions, une innovation sur la Petite Ceinture. La brique vernissée est choisie pour le remplissage des murs extérieurs.

Malheureusement, aucun de ces bâtiments ne subsiste aujourd’hui.

Façade de la station La Rapée-Bercy
Un style classique qui fait appel au ciment.


Entrée de la station La Rapée-Bercy

Un train circulaire de la Petite Ceinture, venant de franchir la Seine, arrive à la station La Rapée-Bercy
Sur la droite, les installations de la gare aux marchandises de La Rapée.


Train arrivant à la station La Rapée-Bercy à destination de la Rive Gauche de Paris
Photographie prise entre 1922 et 1934.

Un train de la Petite Ceinture arrive à la station La Rapée-Bercy et va passer au-dessus des voies de la gare de Paris-Lyon vers 1910
Le train s’apprête à traverser la Seine en empruntant le Pont National pour rejoindre le 13e arrondissement.

Un train de voyageurs et un train de marchandises se croisent sur le Pont National
Photographie prise vers 1902 en direction du quartier de Bercy.

TAR (pour Train Automoteur Rapide) à La Rapée-Bercy le 8 mars 1947
L’autorail est en train de s’engager sur le raccordement Nord entre la Petite Ceinture et les voies de la gare de Lyon. De 1946 à 1950, ces autorails assurent alors des allers-retours entre Paris et Lyon. Affectés au dépôt de La Chapelle, situé près de la gare du Nord, ils rejoignent la gare de Paris-Lyon en empruntant la Petite Ceinture. D.R.

Le Calais-Vintimille (Train Bleu) à La Rapée-Bercy dans les années 1950
Le train passe sous la rue de Charenton et sur les voies de la gare de Paris-Lyon. La locomotive est une 050 TE ex 050 T Midi 5001 à 5047.

Un train de marchandises à La Rapée-Bercy dans les années 1950
Le train passe sous la rue de Charenton et sur les voies de la gare de Paris-Lyon. La locomotive est une 030 DA (C 6100) associée à un truck moteur TC 61100.

Aller plus loin