Station Courcelles-Levallois

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Plan du quartier de la station Courcelles-Levallois vers 1910

 Une station en service depuis 1854 !

Cette station fait partie de la ligne des Batignolles à Auteuil, dite « ligne d’Auteuil » et mise en service le 2 mai 1854 par la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest. Comme ses consœurs de la ligne d’Auteuil, elle voit se juxtaposer à son trafic propre le 25 février 1867 celui des trains circulaires de la Petite Ceinture. Cette date est celle de la mise en service de la Petite Ceinture Rive Gauche. Cette superposition de trafics dure jusqu’au 20 décembre 1915. À partir de cette date, la ligne d’Auteuil ne voit à nouveau plus passer que les trains de son propre service, les voyageurs de la Petite Ceinture devant désormais prendre la correspondance aux stations Auteuil et Courcelles-Ceinture. [1]

Le bâtiment des voyageurs est élargi lors des travaux de mise à quatre voies de la tranchée du boulevard Pereire, pour l’Exposition Universelle de 1900.

Le 2 janvier 1925, la traction vapeur laisse la place à un service électrique assuré par des automotrices qui circulent jusqu’au 6 janvier 1985, afin de laisser la place aux travaux de construction du RER C.

Cette station est aujourd’hui encore en service, intégrée au RER C sous le nom de Pereire-Levallois.

Située à proximité de la station Courcelles-Ceinture de la Petite Ceinture, elle sert de station de correspondance entre les deux lignes, une passerelle puis un passage souterrain permettant aux voyageurs de passer de circuler entre les deux stations sans attendre le passage d’un train circulaire.

Train de la ligne d’Auteuil dans la tranchée Pereire-Pont Cardinet
Au fond, le boulevard Malesherbes et à droite, le boulevard Pereire. Ce train n’est pas un train du service circulaire de la Petite Ceinture, mais un train venant de la gare de Paris-Saint-Lazare à destination de la station Auteuil.

Le bâtiment des voyageurs de la station Courcelles-Levallois et la place Pereire
Aujourd’hui, cette station s’appelle Pereire-Levallois.


Vue générale du bâtiment des voyageurs de la station Courcelles-Levallois
Une architecture typique de la Compagnie des Chemins de l’Ouest, élargie lors de la mise à quatre voies de la tranchée pour l’Exposition Universelle de 1900.


Gros plan sur le bâtiment des voyageurs de la station Courcelles-Levallois


La tranchée du Boulevard Pereire vue de la place Pereire
Le boulevard Pereire entre la Porte Maillot et la place Pereire, en direction de la Porte Maillot.

Un train du service circulaire de la Petite Ceinture dans la tranchée du Boulevard Pereire
Ce train remonte le boulevard Pereire en direction de la station Courcelles-Levallois en empruntant les voies de la ligne d’Auteuil.

 La grande crue de la Seine de 1910

Aussi surprenant que cela puisse paraître, puisque la place Pereire est éloignée de la Seine, la tranchée du boulevard Pereire est envahie par l’eau pendant la crue de 1910. Il s’agit d’ailleurs de l’unique section de la boucle ferroviaire à être atteinte par cette inondation. Sans doute l’eau de la Seine est parvenue à se faufiler jusque là par des réseaux souterrains.

Les voies de la station Courcelles-Levallois inondés pendant la crue de la Seine de 1910


Tranchée du Boulevard Pereire inondée pendant la crue de la Seine de 1910
Au fond, la place Pereire et le bâtiment de la station Courcelles-Levallois.

 Aller plus loin