Petite Ceinture et fret urbain

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Utiliser la Petite Ceinture pour du transport de fret ?
Voilà une question qui est posée de plus en plus fréquemment ces derniers temps. Même si l’ASPCRF n’a pas pour objet de défendre une activité de transport de marchandises en ville, il est impossible de faire l’impasse sur ce sujet pour au moins deux raisons :
- Le fait que les travaux de rénovation de la plate-forme nécessaires à la circulation d’un transport de marchandises faciliteraient la réactivation d’un service urbain de voyageurs en mutualisant les coûts,
- La prise de conscience actuelle de l’intérêt de remplacer des camions par du transport par rail pour réduire le trafic routier, la pollution que celui-ci engendre et la consommation de pétrole dans les centres urbains.

Comme l’évoque cet article du blog écologie du Parisien, un retour du transport de marchandises par rail en ville semble s’amorcer.

La Petite Ceinture présente un intérêt comme liaison de rocade située en périphérie de Paris. Il ne s’agirait évidemment pas de faire transiter des trains lourds de marchandises, mais de faire de la desserte locale : produits pour la grande distribution ou des ordures ménagères en conteneur fermé. Outre les aspects économiques, il faudra tenir compte des contraintes liés à l’insertion du site de la Petite Ceinture dans une zone urbaine dense.

Utiliser la Petite Ceinture pour transporter des marchandises ne serait pas une nouveauté. Rappelons que la Petite Ceinture fut construite initialement pour le transport de marchandises, à l’exception de la ligne d’Auteuil à l’Ouest, et que les dernières circulations de transport de marchandises sur la ligne datent de 1993. La Petite Ceinture servit également à desservir la gare marchandises de Reuilly sur l’ancienne ligne de la Bastille jusqu’en 1985.

La gare souterraine des Gobelins est l’un des sites utilisables pour du fret urbain. Sa desserte depuis l’Est devra au moins attendre le remplacement du pont-rail de la rue de Patay, dans le cadre des travaux du prolongement de la ligne T3, et la fin du chantier du prolongement de l’avenue de France vers le boulevard Masséna qui coupe actuellement la ligne.

Mais que se passera-t’il ensuite ?