La coulée verte (ou promenade plantée) de la Bastille n’utilise-t’elle pas déjà une partie de la Petite Ceinture ferroviaire ?

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Panneau affiché à l’entrée de a promenade plantée dans le 12e arrondissement
Objectif : pouvoir marcher ou rouler à vélo : à l’abri de la circulation automobile, comme s’il était impossible de le faire dans les rues de Paris.

La coulée verte qui relie le quartier de la Bastille, dans le 12e arrondissement, à Vincennes, emprunte la partie parisienne de l’ancienne ligne de la Bastille qui fut en service jusqu’à la fin de 1969. La majeure partie du tracé en banlieue de cette ligne a été reprise par le RER A dès le 1er janvier 1970. La coulée verte fut aménagée par la Ville de Paris à la fin des années quatre-vingt. Le viaduc de l’avenue Daumesnil a vue ses arches réaménagées pour abriter les boutiques du « Viaduc des Arts ».

Train de la ligne de Vincennes franchissant le pont de l’avenue Ledru-Rollin à la fin du XIXème siècle
Un environnement urbain semblable à certaines sections de la Petite Ceinture, mais une ligne distincte de cette dernière.

La ligne de la Bastille assurait un service de liaison radiale entre Paris et une partie de la banlieue Est. La gare terminus parisienne, située place de la Bastille, fut détruite dans les années quatre-vingt pour céder la place à l’actuel Opéra.
Cette ligne radiale ne fit jamais partie de la Petite Ceinture ferroviaire. Par contre, elle fut reliée à cette dernière grâce à un raccordement situé au niveau de l’actuel square Charles Péguy.
Ce raccordement permettait de faire parvenir jusqu’en 1986 des trains de marchandises via la Petite Ceinture à la gare marchandises de Reuilly, située sur la ligne de Vincennes entre la mairie du 12e arrondissement et la station de métro Montgallet.