L’embranchement du marché aux bestiaux et des abattoirs de la Villette

, par Bruno Bretelle

Plan du quartier des abattoirs de la Villette vers 1910

La construction des abattoirs et du marché aux bestiaux de la Villette est décidée quelques années après la mise en service de la Petite Ceinture Rive Droite. Afin de desservir ces nouveaux équipements, un embranchement à double voie est mis en service depuis la Petite Ceinture au moyen d’un double raccordement (Nord et Sud), situé à la hauteur de la station Belleville-Villette. Cet embranchement est utilisé quotidiennement jusqu’au début des années 1970.

Cet embranchement comporte deux gares :
- La gare de Paris-Bestiaux qui dessert le marché aux Bestiaux, à la hauteur de l’actuelle Grande Halle de la Villette, près de la porte de Pantin ;
- La gare de Paris-Abattoirs qui desservait les abattoirs, à la hauteur de l’actuelle Cité des Sciences et à proximité de la porte de la Villette.

Plan des installations de la gare de Paris-Bestiaux en 1914
Chemin de fer de Ceinture. Document de 1914. Collection Pierre Tullin. Cliquer pour agrandir.

Un pont-levant permet aux trains de traverser le canal de l’Ourcq.

Trains stationnant à la gare de Paris-Bestiaux.
Au premier plan, le passage à niveau de l’actuelle avenue Jean-Jaurès, supprimé dans les années 1930.


Débarquement du bétail à la gare de Paris-Bestiaux


Pont-levant sur le canal de l’Ourcq reliant la gare de Paris-Bestiaux à celle de Paris-Abattoirs


Vue de la gare de Paris-Bestiaux
Vue prise depuis le canal de l’Ourcq vers le Sud-Est. Au fond, l’actuelle Grande Halle de la Villette.


Des trains stationnent la gare de Paris-Bestiaux vers 1900
Le train à droite vient du centre de la France (Compagnie du Chemin de fer du Paris-Orléans). Au fond, les bâtiments des bastions 25 et 26 de l’enceinte fortifiée de Thiers. Cliquer pour agrandir.

Le lundi 3 octobre 1921, vers 21 h, une locomotive du Chemin de fer de Ceinture tombe dans le canal de l’Ourcq. Cet évènement fait l’objet d’une photographie de presse référencée sur le site Gallica de la Bibliothèque Nationale de France :

Cet accident serait dû à un mauvais fonctionnement des freins de la locomotive.

Paris : pont levant du chemin de fer menant au marché de la Villette : une locomotive est tombée dans le canal de l’Ourcq : [photographie de presse] / Agence Meurisse

Aller plus loin