Station de la Rue d’Avron

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Plan du quartier de la station de la Rue d’Avron vers 1910

Cette station est ouverte au trafic voyageurs le 15 mai 1895, après les travaux de suppression des passages à niveau sur la Petite Ceinture Rive Droite.

 Architecture du bâtiment des voyageurs

Le bâtiment de la station est traité avec simplicité. Par conséquent, l’emploi de la pierre de taille est limité aux socles, angles, bandeaux, corniche et encadrement de baies. Au-dessus d’un soubassement en moellons durs ou meulière, les murs sont exécutés en maçonnerie ordinaire, recouverte d’un crépi à l’extérieur, d’un enduit à l’intérieur. Les murs de fond des abris placés sur les quais se composent de légers pans de fers et briques.

Le bâtiment des voyageurs est établi au pied du talus de la Petite Ceinture. Il comprend deux niveaux :

  • Un rez-de-chaussée comportant un bureau de vente des billets, un guichet des bagages, une consigne, une lampisterie et la salle d’attente,
  • Un étage situé au niveau du quai comportant le bureau du chef de gare, un bureau pour le télégraphe puis le téléphone, et les cabinets d’aisance.

Au rez-de-chaussée, de grandes ouvertures en plein cintre et bordées de pierre laissent entrer la lumière. L’entrée principale du bâtiment est l’ouverture centrale de la façade donnant sur la rue Ferdinand Gambon.

L’étage, situé au niveau des quais, partage le style architectural des stations de voyageurs de la Grande Ceinture construites à la fin du XIXe siècle et du bâtiment du service de la voie situé près de la gare de Charonne sur la Petite Ceinture, reconnaissable au jambage des ouvertures en pierre et brique alternées et à la frise de l’abri de quai.

Deux cours servent pour la circulation des voyageurs :

  • La cour de départ est située rue Ferdinand Gambon, entre le bâtiment du rez-de-chaussée et l’immeuble qui longe la rue d’Avron ;
  • La cour d’arrivée est située de l’autre côté des voies, le long de l’hôpital de la Croix Saint-Simon.

Un passage souterrain permet la circulation des voyageurs sous les deux voies de la Petite Ceinture ferroviaire et la voie de manœuvre qui dessert la gare aux marchandises de Charonne. Cette circulation est organisée de la manière suivante :

  • Pour accéder au quai intérieur, placé du côté de la rue de la rue Ferdinand Gambon, les voyageurs empruntent l’escalier qui part de la cour de départ ;
  • Pour accéder au quai extérieur, placé entre les deux voies de la Petite Ceinture ferroviaire et la voie de manœuvre qui dessert la gare aux marchandises de Charonne, les voyageurs empruntent le passage souterrain puis un escalier reliant ce passage au quai ;
  • Pour quitter le quai intérieur, les voyageurs empruntent un escalier métallique parallèle à la rue Ferdinand Gambon qui débouche directement sur la rue d’Avron ;
  • Pour quitter le quai extérieur, les voyageurs empruntent le passage souterrain et sortent sur la rue d’Avron par la cour d’arrivée.
Vue du bâtiment de la station de la rue d’Avron, depuis la rue Gambon
Cliché : Bruno Bretelle. Tous droits réservés.


La station de la Rue d’Avron après ravalement
Le ravalement fait ressortir le style architectural du bâtiment des voyageurs. Cliché : Bruno Bretelle. Tous droits réservés.

Détail du bâtiment de la station de la rue d’Avron au niveau des quais
Au niveau du quai, les jambages des ouvertures et les chaînages d’angle sont en pierre et brique alternées, comme pour les gares de la Grande Ceinture. Cliché : Bruno Bretelle. Tous droits réservés

 Travaux de suppression des passages à niveau

La Petite Ceinture franchit à niveau la rue d’Avron. Pour supprimer ce passage à niveau, la ligne est surélevée par rapport à la voirie. Pendant ces travaux, une voie ferrée sur les deux est conservée en service afin de ne pas interrompre le trafic.

Suppression du passage à niveau de la rue d’Avron - vue prise du côté intérieur - 1er février 1889
Vision étonnante que celle d’un passage à niveau sur la rue d’Avron. Vue prise en direction de Montreuil. La double voie de la Petite Ceinture coupait la double voie du tramway. Source : Syndicat du chemin de fer de ceinture de Paris. Suppression des passages à niveau entre le tunnel de Charonne et la rue de Charenton / Albert Broise, photographe.

 Le Grand Hôtel du Chemin de fer

Cet hôtel-restaurant, situé à l’actuel numéro 117 de la rue d’Avron, s’enorgueillit du voisinage de la Petite Ceinture par son nom, mais aussi par le bas-relief surplombant l’une de ses portes.

Suppression du passage à niveau de la rue d’Avron - vue prise du côté de Bercy - 10 février 1889
Pendant les travaux, la circulation n’est pas interrompue car une voie sur les deux est toujours en service ! On distingue le bâtiment du Grand Hôtel du Chemin de fer situé au 177 rue d’Avron. Source : Syndicat du chemin de fer de ceinture de Paris. Suppression des passages à niveau entre le tunnel de Charonne et la rue de Charenton / Albert Broise, photographe.


Devanture du Grand Hôtel du Chemin de fer situé 117 rue d’Avron
Cet hôtel-restaurant de par son nom faisait honneur au chemin de fer de Petite Ceinture. Il faut dire qu’il était situé à côté du passage à niveau de la rue d’Avron ! Source : Syndicat du chemin de fer de ceinture de Paris. Suppression des passages à niveau entre le tunnel de Charonne et la rue de Charenton / Albert Broise, photographe.

Locomotive figurant au fronton du 117 de la rue d’Avron
Signe de la modernité de l’époque, la locomotive à vapeur marque l’entrée du Grand Hôtel du Chemin de fer, voisin de la Petite Ceinture. La locomotive représenté est un modèle des années 1850, période de mise en service de la Petite Ceinture Rive Droite.

 Aller plus loin