Station de l’Avenue du Bois de Boulogne

, par Association Sauvegarde Petite Ceinture (ASPCRF)

Plan du quartier de la station de l’Avenue du Bois de Boulogne vers 1910

 Une station en service depuis 1854 !

Cette station fait partie de la ligne des Batignolles à Auteuil, dite « ligne d’Auteuil » et mise en service le 2 mai 1854 par la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest. Comme ses consœurs de la ligne d’Auteuil, elle voit se juxtaposer à son trafic propre le 25 février 1867 celui des trains circulaires de la Petite Ceinture. Cette date est celle de la mise en service de la Petite Ceinture Rive Gauche. Cette superposition de trafics dure jusqu’au 20 décembre 1915. À partir de cette date, la ligne d’Auteuil ne voit à nouveau plus passer que les trains de son propre service, les voyageurs de la Petite Ceinture devant désormais prendre la correspondance aux stations Auteuil et Courcelles-Ceinture. [1]

Le bâtiment des voyageurs, initialement identique à celui de la station de l’Avenue Henri Martin, est reconstruit dans un style prestigieux pour l’Exposition Universelle de 1900 par l’architecte Juste Lisch, également auteur des gares Saint-Lazare et des Invalides.

Le 2 janvier 1925, la traction vapeur laisse la place à un service électrique assuré par des automotrices qui circulent jusqu’au 6 janvier 1985, afin de laisser la place aux travaux de construction du RER C.

Cette station est aujourd’hui encore en service, intégrée au RER C sous le nom de Avenue Foch.

Un train au départ de la station de l’Avenue du Bois de Boulogne
Un train de la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest, parti de la gare de Paris-Saint-Lazare, se dirige vers la gare du Champ de Mars via le raccordement de Boulainvilliers, mis en service en 1900.

 Architecture du bâtiment des voyageurs

Cette station est située à proximité de la porte Dauphine au débouché de la très prestigieuse avenue du Bois de Boulogne (l’actuelle avenue Foch), qui relie cette porte à la place de l’Étoile.
Comme pour la station Neuilly-Porte Maillot, le bâtiment des voyageurs de cette gare, initialement identique à celui de la station de l’Avenue Henri Martin, est reconstruit dans un style prestigieux pour l’Exposition Universelle de 1900 par l’architecte Juste Lisch, également auteur des gares Saint-Lazare et des Invalides.

Planche de 1903 représentant la station de l’Avenue du Bois de Boulogne
Source : la Construction Moderne.


Le bâtiment des voyageurs de la station de l’Avenue du Bois de Boulogne
Une architecture prestigieuse qui s’intègre parfaitement au style des immeubles qui bordent la voie ferrée.


Le bâtiment des voyageurs de la station de l’Avenue du Bois de Boulogne
Les terrains autour de la porte Dauphine ne sont pas encore lotis, à cause de la présence des fortifications parisiennes.

 La « Gare des Souverains »

Vu son emplacement, cette station est utilisée pour accueillir des souverains et chefs d’État étrangers. Elle reçut ainsi le surnom de « Gare des Souverains ». Elle joue ce rôle jusqu’en 1956, avec la visite à Paris du Maréchal Tito.

Arrivée du Roi d’Italie à la station de l’Avenue du Bois de Boulogne.
On aperçoit au fond la façade du bâtiment des voyageurs.

Préparatifs pour la réception du Roi d’Espagne à la station de l’Avenue du Bois de Boulogne
Des ouvriers sont en train de pavoiser la façade du bâtiment des voyageurs. Sur la fronton, la mention du Chemin de fer de l’État signifie que la visite a lieu après 1908.


Arrivée du Roi d’Espagne à la station de l’Avenue du Bois de Boulogne
Une architecture de prestige, adoptée par la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest et conçue par l’architecte Juste Lisch.

La station de l’Avenue du Bois de Boulogne transformée et pavoisée pour l’arrivée des souverains britanniques à Paris, le 19 juillet 1938
Photographie extraite du numéro du 23 juillet 1938 de la revue l’Illustration.

Train amenant le Maréchal Tito à la station de l’Avenue Foch en mai 1956
Le train vient de passer à la hauteur de la station du Boulevard Ornano et longe la rue Belliard, dans le 18e arrondissement.

 Aller plus loin