Gare de Vaugirard-Ceinture (1867)

, par Bruno Bretelle

Plan du quartier de la gare de Vaugirard-Ceinture vers 1910.

Adresse : 399 rue de Vaugirard, 75015.

La station Vaugirard-Ceinture est mise en service le 25 février 1867, comme l’ensemble des stations de la Petite Ceinture Rive Gauche. Le bâtiment des voyageurs existe toujours.

Vue de la station Vaugirard-Ceinture depuis la rue de Vaugirard
La cour de la gare est clôturée par une grille métallique. Un large passage souterrain permet de passer d’un quai à l’autre.

Vue générale de la gare de Vaugirard-Ceinture
Photographie prise depuis le pont de la rue Olivier de Serres vers 1908. Cliquer pour agrandir.

Vue des quais de la gare de Vaugirard-Ceinture
Photographie prise depuis le pont de la rue Olivier de Serres vers 1908. Le bâtiment des voyageurs se trouve à droite (on en voit le toit). Un train à destination de l’Est de Paris stationne en gare. Cliquer pour agrandir.

Train stationnant gare de Vaugirard vers 1910
Une grue à eau permet d’approvisionner les caisses à eau de la locomotive à vapeur en cas de besoin.

 Architecture

Plan de la façade côté quais des gares de l’Orléans-Ceinture et de Vaugirard-Ceinture
Façade côté voies des stations de l’Orléans-Ceinture et de Vaugirard-Ceinture.


Cliché : Bruno Bretelle. Tous droits réservés.
Le bâtiment voyageurs côté voies aujourd’hui. On reconnaît le style de beaucoup de gares de la banlieue Ouest de Paris.

Le bâtiment des voyageurs relie la plate-forme de la Petite Ceinture, située en hauteur par rapport à la voirie, et la rue de Vaugirard. Par conséquent, il est composé de trois niveaux :

  • Le rez-de-chaussée héberge le bureau de vente des billets ainsi que le bureau pour les bagages et la messagerie,
  • L’entresol héberge le logement du chef de gare,
  • Le premier et dernier étage, à hauteur des quais, héberge la salle d’attente et le bureau du chef de gare.

Son architecture est identique à celle de la station Orléans-Ceinture. La façade est composée de briques roses et les bordures des ouvertures sont en calcaire blanc. Ce style, typique des gares de la banlieue Ouest de Paris et de Normandie, est présent ici tout simplement parce que ce bâtiment fut construit par la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest [1], qui exploitait les réseaux des gares de Paris Saint Lazare et de Paris Montparnasse.

Plan de la façade des gares de l’Orléans-Ceinture et de Vaugirard-Ceinture
Plan en élévation de la gare côté rue.


Vue générale de la gare de Vaugirard-Ceinture
Vue de la station depuis la rue de Vaugirard. Sur la droite, l’escalier qui mène au quai de la voie intérieure.

Plan du rez-de-chaussée de la gare de Vaugirard-Ceinture
Par rapport à la réalité, le plan et la disposition des pièces sont inversés selon une symétrie d’axe vertical. La cour de la gare est située en bas du plan, tandis que le talus de la voie ferrée est située en haut.


Plan de l’entresol de la gare de Vaugirard-Ceinture
Par rapport à la réalité, le plan et la disposition des pièces sont inversés selon une symétrie d’axe vertical. La cour de la gare est située en bas du plan, tandis que le talus de la voie ferrée est située en haut.

Plan de l’étage supérieur de la gare de Vaugirard-Ceinture (au niveau des quais)
Par rapport à la réalité, le plan et la disposition des pièces sont inversés selon une symétrie d’axe vertical.


Aménagement de l’étage supérieur de la gare de Vaugirard-Ceinture en 1933
Un monte-charge a été ajouté pour faciliter la manutention des bagages entre le rez-de-chaussée et les quais.

Par la suite, un monte-charge, situé du côté de la rue de Vaugirard, est installé pour faciliter le transfert des colis et des bagages qui étaient transportés dans les fourgons des trains de voyageurs de la Petite Ceinture. On peut encore aujourd’hui apercevoir la cage de ce mointe-charge.

Plan en coupe transversale de la gare de Vaugirard-Ceinture
Ce plan figure les aménagements intérieurs : les frises des base des murs et les guichets de vente des billets.

Cette station étant située près de la porte de Versailles, au début du XXe siècle, elle est munie d’un couloir de correspondances avec la station de métro porte de Versailles avant le déplacement de cette dernière.

Pont de la Petite Ceinture sur la rue de Vaugirard.
La rue de Vaugirard en direction du centre de Paris. La station se trouve à droite, à hauteur du pont métallique.

 2015-2018 : aménagement de l’étage situé au niveau des quais

En septembre 2015, un budget de 120 000 Euros est est adopté au Budget Participatif 2015. [2] Ce premier budget sert à financer les études techniques.

En septembre 2017, un second budget de 600 000 Euros est adopté au Budget Participatif 2017 afin de financer les travaux. [3]
La description du projet est alors la suivante :
« Le projet porte sur la création d’un espace de coworking de 230 m2 dans l’ancienne gare de Vaugirard (50 postes de travail pour étudiants-entrepreneurs et jeunes diplômés). L’espace de convivialité se transformera le soir et le week-end en café associatif ouvert à tous, habitants, promeneurs de la petite ceinture. Une première phase a été votée en 2015 permettant de lancer les études techniques. Les crédits 2017 vont permettre de financer la rénovation du bâtiment, sa végétalisation extérieure et l’acquisition d’équipements numériques. Le lieu sera géré par une structure sélectionnée dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt.
Libellé : D- PROP 002678 / Coût du projet : 600 000 euros / Direction pilote : DAE »

Le coût total du projet s’élève donc à 720 000 Euros.

Présentation du 23 octobre 2015
Réunion de consultation organisée par la Mairie du 15e.

 Aller plus loin

 Bibliographie

Article présentant la gare de Vaugirard Ceinture - Nouvelles Annales de la Construction - 1868

Notes

[1M. Marin, Ingénieur du chemin de fer de l’Ouest. Gare de Vaugirard -
Chemin de fer de ceinture (Rive gauche)
. Nouvelles Annales de la Construction, colonnes 81-82, planches 39-40, 14e année, n°166, octobre 1868