Élections départementales de mars 2015

, par Bruno Bretelle

Nous avons contacté par courriels les candidats aux élections départementales (anciennement cantonales) des départements limitrophes de Paris. Voici le texte que nous avons envoyé et les réponses reçues.

 Notre synthèse des réponses reçues

Contrairement à ce que le commun des mortels pourrait croire, la Petite Ceinture ferroviaire n’intéresse pas seulement Paris.

À l’heure du Grand Paris, une dizaine de candidats des cantons limitrophes de Paris ont pris le temps de répondre à notre courriel afin de partager leur analyse du dossier Petite Ceinture. Au moins un candidat de chacun des cantons limitrophes de Paris a répondu à notre appel. Ce sont les candidats du canton de Charenton-le-Pont qui se sont davantage exprimés sur le sujet.

Nous notons un consensus sur la préservation du linéaire et l’animation de la ligne pour le grand public avec des circulations ponctuelles en train.

Sur le long terme, les avis sont un peu plus partagés concernant une utilisation partielle ou totale de la ligne. Néanmoins, par rapports aux municipales parisiennes, les candidats semblent s’être renseignés davantage sur la ligne. Ainsi nous ne trouvons pas les termes suivants au sujet de la ligne : désaffectée, abandonnée, coulée verte ; des termes régulièrement utilisés par les élus de la Ville de Paris censés connaître davantage la ligne... Aucun candidat ne s’est exprimé en faveur d’une promenade verte. Peut-être se soucient-ils davantage de leurs administrés ?

La question du fret est soulevée car la congestion des voies routières concerne Paris mais aussi les communes limitrophes. Le pic de pollution que nous connaissons actuellement soulève de façon flagrante la question des mobilités et de l’offre de transport à apporter aux voyageurs. Ainsi la promenade du 15e ou la coulée verte du 12e n’apportent pas de réelles solutions aux questions environnementales et de mobilités...

 Hauts de Seine 92

Ville-canton Levallois-Perret

Contact téléphonique pris avec Arnaud de Courson. Intéressé par le sujet mais pas de réponse écrite reçue. Nous ne faisons pas de compte-rendu écrit à notre initiative.

Canton de Neuilly-sur-Seine

Marie Brannens, Benoît Viennot, Parti Socialiste

Dans le cadre des élections départementales vous nous avez sollicités au sujet de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris.

À vrai dire nous n’avions pas intégré ce point dans notre programme sachant que la petite ceinture est sur Paris et jamais dans les Hauts de Seine. De plus la compétence des transports relève de la Région. Néanmoins votre interpellation est la bienvenue car elle nous conduit à réfléchir plus largement sur le territoire, ce qui qui est totalement en phase avec la mise en place de la Métropole du Grand Paris dans quelques mois.

Si la circulation des voyageurs autour de Paris est maintenant réalisée pour partie sur des circuits parallèles (T3, RER, etc.) il est vrai qu’il y a là un espace précieux qu’il est dommage de négliger, en particulier à un moment où la prise de conscience de la pollution engendrée par les véhicules conduit à une plus forte demande de transports collectifs, tout autant qu’à un transport du fret par voies ferrées.

Différents projets, tous plus intéressants les uns que les autres, semblent être à l’étude.
Pour ce qui concerne notre action potentielle au sein du conseil départemental, sachez que nous examinerons avec la plus grande attention tout projet sur ces espaces susceptible de prendre forme et que nous soutiendrons toute initiative qui conduirait à permettre des déplacements alternatifs aux déplacements automobiles tout autant qu’à celles qui permettraient la création d’espaces verts accessibles à tous.

Les propositions faites sur votre site sont tout à fait pertinentes et auront tout notre soutien.

Bien cordialement
Les candidats PS de Neuilly (92)

Canton d’Issy-les-Moulineaux

Floraine Cordier, Sallim Mounir Alaoui EELV, Front de Gauche

Bonjour,
Je vous remercie pour votre courriel.

Je précise que je m’exprime ici en tant que candidate à Issy-Les-Moulineaux et non au nom d’EELV dans son ensemble.

Le SDRIF et le PDUIF précisent que l’emprise foncière de la PC doit être maintenue et que les aménagements réalisés doivent être réversibles afin de permettre une éventuelle remise en circulation sur la voie ferrée.

La position EELV me semble correspondre à ces deux textes.

Plus précisément, l’association Issy l’Ecologie, dont je soutiens la position, propose des « cargotrams » avec un système ferré de transport de marchandises, c’est-à-dire un tram au plus près des usagers sur les Maréchaux, et de la logistique fret sur la PC, plus des interconnexions entre lignes de trams. En effet, le parc des Expositions, les rotations quotidiennes de camions autour de notre usine d’incinération Isséane, les chantiers etc.. nous ont sensibilisé à l’importance de solutions alternatives (fluviales et ferrées) aux modes routiers du transport des marchandises.

La biodiversité sur la petite ceinture est également à protéger.

Vos propositions me semblent être tout à fait en phase avec nos propres positions.

Je vous fais donc part de tout mon soutien pour ce combat de longue haleine.
Je serais heureuse de pouvoir vous rencontrer prochainement pour en discuter de manière plus approfondie (je serai davantage disponible après le 22 mars).

Bien cordialement,
Floraine Cordier
Candidates EELV aux élections départementales sur le canton d’Issy-les-Moulineaux

Canton Clamart, Vanves

Boris Amoroz et Lucie Heurtier, Front de Gauche, Parti de Gauche, Parti Communiste

Bonjour,

Nous avons suivi avec grand intérêt le projet visant à utiliser les infrastructures existantes du Chemin de Fer de Petite Ceinture et Boris Amoros, notre candidat Vanvéen, connait très bien votre association.

Nous regrettons que, pour toutes sortes de raisons techniques et financières plus ou moins justifiées, le CDF de Petite Ceinture n’ait pas été utilisé pour recréér un moyen de transport collectif autour de Paris, au profit du tram T3 que nous apprécions, mais sans doute beaucoup plus cher in fine.

Nous soutenons toutes les actions d’animation de ce site, qui doit continuer à vivre et ne pas finir dans l’abandon.

Vous pouvez compter sur notre appui.

Pour les FDG de Vanves et Clamart
Berrnard JACQUINOT

 Seine Saint Denis 93

Cantons 1 et 2 de Saint Denis

Gauche rassemblée Mathieu Hanotin / Corentin Duprey

Monsieur le Secrétaire général,

Nous avons reçu votre interpellation sur le devenir des voies de la Petite ceinture et la position que nous défendrons au Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Depuis l’arrêt du trafic voyageurs en 1934 puis de trafic de marchandises en 1985 (sauf sur les segments intégrés à la ligne C du RER), la SNCF puis RFF ont sauvegardé ces sillons dans l’hypothèse d’une réouverture ultérieure. Aussi, bien que la plupart des tronçons ne soient pas ou plus utilisés, les voies en place font toujours partie du réseau ferré national.

Certaines sections sans projet immédiat, notamment dans le sud de Paris ont fait l’objet d’un aménagement paysager, qui reste réversible si un projet de transport nouveau devait se concrétiser. Des gares désaffectées (comme Charonne et maintenant Ornano) trouvent aussi un nouvel usage en tant que lieu culturel, en gardant la possibilité d’une remise en service en tant que gare, ce qui les préserve d’une possible démolition, comme ce fut hélas le cas pour l’ancienne gare de Ménilmontant.

Parmi les divers tronçons de la Petite ceinture, celui compris entre la gare Rosa Parks (rue de l’Évangile, 18e arrondissement) et la porte de Vincennes paraît le plus susceptible d’une nouvelle affectation au transport, comme l’a montré l’étude prospective de l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) publiée en août 2011. En effet, son tracé ne doublonne pas le tracé du tramway T3 et traverse des quartiers dont la desserte reste perfectible.

Ce projet intéresse notre ville de Saint-Denis car il peut devenir le vecteur d’un prolongement à venir du tramway T8 dont la première phase a été mise en service entre d’une part Saint-Denis Porte-de-Paris et d’une autre part Epinay/Villetaneuse. Nous voulons poursuivre et amplifier l’engagement du Département pour obtenir le prolongement du tramway T8 de Saint-Denis au pôle Rosa Parks, qui fait l’objet de crédits d’étude du STIF, en vue d’une possible mise en service d’ici 2022.

Dans ce cadre, le second prolongement est une hypothèse dont nous souhaitons que les études en cours établissent la pertinence au regard du trafic voyageurs. On peut aussi envisager des affectations complémentaires. En effet, cette ligne pourrait être le vecteur de projets de desserte urbaine écologique de marchandises. Nous soutiendrons l’étude de ces projets pour donner une nouvelle vie à certaines sections et permettre la préservation du patrimoine remarquable de la Petite ceinture.
Nous vous prions de croire, Monsieur le secrétaire général, en l’assurance de notre considération distinguée.

Mathieu HANOTIN et Nadège GROSBOIS Corentin DUPREY et Najia AMZAL Candidats sur le canton Saint-Denis 1 Candidats sur le canton Saint-Denis 2

Canton de Saint-Ouen, Île-Saint-Denis, Épinay-sur-Seine

Hervé Chevreau, Marie-Louise Magrino, Divers droite

Monsieur le Secrétaire Général,

Vous avez attiré mon attention sur l’avenir de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris.

Je suis tout à fait favorable à la première phase de vos propositions, à savoir l’organisation de circulations ferroviaires ponctuelles, en préservant les espèces végétales présentes. En effet, il me semble nécessaire de développer des jardins partagés et des espaces réservés à la biodiversité urbaine, sur ces 23 km de voies existantes.

Par contre, la deuxième phase que vous proposez, c’est-à-dire la réactivation de la ligne pour le transport de voyageurs et de marchandises, ne me semble pas souhaitable. Située parfois à moins de 2 minutes à pied du « tramway des Maréchaux », la Petite Ceinture ferait doublon avec ce dernier, alors que le développement des transports en commun en banlieue parisienne doit être la priorité des pouvoirs publics au cours de la prochaine décennie.

Par ailleurs, en tant qu’élu local, je souhaiterais savoir si vous pourriez organiser des visites gratuites d’un tronçon de la Petite Ceinture pour des écoliers d’Épinay-sur-Seine et du canton, ce qui serait très instructif pour les classes qui s’y rendraient.

Merci par avance pour votre réponse.

Très cordialement.

Hervé CHEVREAU
Maire d’Épinay-sur-Seine
Conseiller général de la Seine-Saint-Denis

Canton Aubervilliers

Evelyne Yonnet et Tahar Raaf, Parti Socialiste et EELV

Monsieur le Secrétaire Général,

Mes amis et moi même sommes engagés depuis de très nombreuses années dans le maintien de la petite ceinture ferroviaire de Paris. Nos liens avec vos militants et animateurs remontent sans doute à plus de 20 ans. Nous sommes heureux que dans le cadre de cette campagne électorale départementale, vous sollicitiez notre avis sur un projet qui concerne, bien entendu, directement les parisiens mais auquel nous sommes nous-mêmes extrêmement sensibles. Enregistrez donc notre soutien à vos propositions qui restent comme par le passé, caractérisées par la sauvegarde du patrimoine et l’analyse précise des nouveaux besoins de transports publics.

À l’évidence le développement de la circulation par tramway (T3 et T8) renforce vos positions et les rende encore plus crédibles pour l’avenir.

Le projet de tram-train et de jardins est d’une parfaite actualité et nous continuons à le soutenir.
Evelyne Yonnet

Canton Pantin, Le Pré-Saint-Gervais

Nadia Azoug, Samir Amziane, Candidate écologiste, Front de Gauche

Bonsoir,

Je suis navrée de ne point pouvoir apporter une réponse approfondie quant aux propositions que vous faites faute de temps ayant une activité professionnelle à côté de mon activité militante.

Je suis très sensible à la question des transports collectifs, en commun et je crois bien connaitre la ligne dont vous faites référence ayant habité dans le 17é arrondissement de 1983 à 1992.

Une réponse très synthétique peut vous être apportée. Je crois connaître la ligne que vous évoquez qui se situe du côté de Cardinet - Champeret. J’ai toujours été attirée par cette voie de chemin de fer, cette ligne qui à mon sens reste magique et si elle pouvait réouvrir j’en serai ravis. Déjà, le faune et la flore avait à cette époque un peu pris le dessus, ces espaces doivent être des mines d’or pour la biodiversité.

Ainsi vous vous pensez qu’il est possible de pouvoir la ré-ouvrir et bien j’en suis très favorable. Un transport par ces espaces nous transporterait nous franciliens totalement en plus d’être un axe de déplacement.

À l’identique sur le sujet, transport de marchandise, pourquoi pas ? Je reste étonnée de la non utlisation de la gare Citrail qui est faite à Pantin qui est totalement inutilisée alors que les rames sont là, toute l’infrastructure également.

Voilà, la réponse courte et rapide que je peux vous apporter.
Je reste à votre disposition après ces élections.

Bien à vous.
Nadia Azoug
Candidate Ecologiste - Canton Pantin Le Pré.

 Val de Marne 94

Canton Du Kremlin-Bicêtre et de Gentilly

Barbara POMPIGNAC et Laïd HADJIDJ DVD :

Réponse apportée sans aucun lien avec la Petite Ceinture.

Canton Charenton-le-Pont, Joinville-le-pont, Nogent-sur-Marne, Saint Maurice

Thierry Vimal et Sylvie Mercier, Nous Citoyens

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous avoir interpellé sur un sujet qui nous rassemble et qui est essentiel pour nous, dans le cadre de Paris Métropole.

Rendez-vous pris et intérêt pour le sujet Petite Ceinture dans le cadre du Grand Paris. Pas de réponse écrite plus détaillée.

Hervé Gicquel et Chantal Durand, Union de la droite et du centre

Bonsoir Monsieur

Nous avons pris connaissance avec attention de votre message.

Le sujet du devenir de la petite ceinture ferroviaire nous est assez familier. Le Maire de Charenton s’en était saisi avant même l’extension du Tramway T3 pour tenter de réhabiliter cet axe pertinent.

Cette réflexion doit être prolongée au regard des grands projets de transports publics qui se heurtent de leur côté aux difficultés de financement public et au report probable des chantiers du Grand Paris Express.

Votre initiative et votre sensibilisation prennent tout leur sens dans ce contexte.

Nous nous tiendrons à votre disposition à l’issue du 2e tour si toutefois ce scrutin nous amène au succès.

Bien cordialement
Hervé Gicquel et Chantal Durand

Frédéric Léonzi et Warda Abdelkader, EELV

Bonsoir

Nous avons pris connaissance de votre courriel et vous informons que nous sommes tout à fait favorables à l’idée de dynamiser la petite ceinture ferroviaire dès lors que cela vise à :

  • Créer de l’activité, de l’emploi autour de l’entretien, la dynamisation de ces voies ferrées,
  • Bien entretenir les espaces naturels qui se situent autour des ces voies ferrées,
  • Faire découvrir aux citoyens leur environnement, patrimoine d’une autre façon,
  • Favoriser le vivre ensemble, la convivialité grâce à des parcours champêtres animés, guidés en train (à condition qu’ils ne fonctionnent pas au diesel).et pourquoi pas permettre des essais de trains fonctionnant selon d’autres modes que l’électricité d’origine nucléaire ou le diesel tel que l’énergie solaire par exemple.

Bien cordialement,
F.Leonzi

Canton de Vincennes

Hervé Balle, Marie-Odile Perru, Rassemblement du Centre, de l’Ecologie et des indépendants

Bonsoir, nous sommes tout à fait favorable à vos deux propositions à court et long terme.

Nous apprécions vos propositions car elles répondent à al fois à la nécessité de s’adapter aux nouveaux besoins de la population
et à la préservation du cadre de vie et de l’environnement des villes voisines.

Je vous souhaite une bonne semaine.

Bien cordialement.