Histoire du service métropolitain

Articles de cette rubrique

  • Le service métropolitain de la Petite Ceinture (III) - Le projet de service électrique de 1901

    , par Bruno Bretelle

    Au lendemain de l’Exposition Universelle de 1900, le Chemin de fer de Ceinture lance une « étude de l’application de la traction électrique à l’exploitation de la Petite Ceinture ». [1]

    Nous allons d’abord étudier les principales caractéristiques du service électrique projeté, puis nous présenterons celles des installations fixes et des locomotives envisagées dans cette étude.

  • Le service métropolitain de la Petite Ceinture (II) - Ses caractéristiques en 1900

    , par Bruno Bretelle

    Dans cet article, nous étudions les caractéristiques du service métropolitain de la Petite Ceinture en termes de fréquence de circulation, de vitesse commerciale, de temps de parcours, de capacité et de mission (destination) des trains de voyageurs. Nous nous plaçons pour cette étude en 1900, plus particulièrement au lendemain de l’Exposition Universelle qui se déroule du 15 avril au 12 novembre de cette année.

  • Le service métropolitain de la Petite Ceinture (I) - précurseur du Métro de Paris

    , par Bruno Bretelle

    Dans cette série d’articles, nous décrivons l’évolution des caractéristiques du service métropolitain de voyageurs de la Petite Ceinture.

    Dans le présent article, nous commençons cette étude par un retour au concept de chemin de fer métropolitain, tel qu’il apparut à Londres durant la seconde moitié du XIXe siècle, puis nous présentons les raisons pour lesquelles le service des trains de voyageurs urbains de la Petite Ceinture est qualifié de métropolitain.
    Enfin, nous expliquons pourquoi le service métropolitain de la Petite Ceinture n’est finalement pas intégré au réseau de lignes du chemin de fer Métropolitain de Paris et les conséquences de cette décision sur sa fréquentation.